Alliage 57-58 courriel
Culture, Science et Technique


Gustave Le Rouge et La Conspiration des milliardaires :
M.A.D. avant la lettre

David F. Bell


" Que chacun de vous mette en commun une somme à déterminer pour l'établissement de vastes ateliers et de laboratoires de l'Union. Que l'on rétribue largement les ingénieurs et les chimistes les plus remarquables de l'Union. Que l'on construise à notre compte des navires sous-marins, des torpilles perfectionnées, des explosifs nouveaux, enfin des engins d'une puissance telle qu'aucun État n'ose engager une guerre avec ceux qui en seront les détenteurs. "

Non, cette épigraphe n'est pas une déclaration de politique internationale ou militaire du secrétaire américain à la Défense Donald Rumsfeld, même si cela semble tout à fait possible. Ce n'est pas non plus une exhortation à la nation du président Bush, me^me si c'est également tout à fait vraisemblable. C'est, en fait, une déclaration de stratégie formulée par le milliardaire américain William Boltyn, au cours de la réunion inaugurale d'un groupe trié sur le volet de milliardaires américains. Organisée par Boltyn, à Chicago, à la fin du dix-neuvième siècle, cette réunion a pour objectif de décider comment parvenir à subjuguer de la " vieille Europe " dans une sorte de projet inversé de colonisation. Rassurons-nous : la réunion est fictive - elle a lieu dans les premières pages de La Conspiration des milliar