Alliage 53-54 courriel
Culture, Science et Technique
METALLURGIE - ART - INFORMATIQUE
MAI 2003


Soit un triangle. À l'un des sommets, la métallurgie (M), à un autre l'art (A) et au troisième, l'informatique (I). C'est le triangle de MAI 2003.
MAI 2003 fait partie d'une série de sept conférences internationales qui ont célébré à Nancy, durant l'année 2003, le cinquantenaire de l'installation dans cette ville de la recherche universitaire en métallurgie.

Nancy est reconnue, avec notamment Vienne, Barcelone ou Bruxelles, pour sa contribution décisive à l'Art nouveau. Elle abrite l'une des meilleures Écoles nationales supérieures d'art dont le dynamisme et le talent viennent une fois encore d'être mis en évidence par le ministère de la Culture. Nancy abrite aussi le LORIA (Laboratoire lorrain de recherche en informatique et ses applications), l'un des plus grands laboratoires au niveau international en matière d'informatique et d'automatisme. A l'École des mines, elle accueille une importante communauté de métallurgistes dont la réputation dépasse largement les frontières nationales.
Métallurgie, art et informatique sont ainsi trois des fleurons qui identifient Nancy dans les mondes universitaire, industriel et culturel.

La métallurgie entretient avec les arts des liens étroits sans cesse renouvelés depuis l'âge du bronze, des premières armes, des premiers bijoux. Plus près de nous et à Nancy précisément, Jean Lamour, avec le fer forgé et les plaquages d'or de la place Stanislas, Émile Gallé, avec ses merveilleuses pâtes de verre mêlées aux métaux, ou plus récemment encore, Jean Prouvé, avec ses audacieuses constructions métalliques, ont préfiguré les traitements thermomécaniques, traitements de surface, traitements anti-corrosion et multi-matériaux qui font la force des laboratoires nancéens d'aujourd'hui.

À l'âge du silicium, l'informatique, issue d'abord de la science des matériaux, a permis à la métallurgie un essor semblable à celui des autres sciences devenues numériques, comme la mécanique des fluides. Il n'est plus de domaine de la métallurgie qui ne requière confrontation entre expérience et calcul numérique pour valider les théories, ou simulation numérique pour prédire le comportement des matériaux ou piloter les installations industrielles.
L'art lui-même recourt aujourd'hui à l'aide des ordinateurs pour concevoir les structures, rechercher les effets de la lumière ou de la présentation des œuvres, pour combiner des créations antérieures ou comme moyen de création, dans les arts graphiques, le cinéma, la communication, etc…

L'ambition de MAI 2003 a été de parcourir la surface du triangle, pour inventorier et mieux comprendre les liens anciens et nouveaux qui unissent ces trois domaines de l'activité intelligente si fortement représentés à Nancy.

Si ce triangle n'a pu être que partiellement exploré - cela était prévisible avec un tel sujet -, cette manifestation a été l'occasion d'une riche réflexion, résolument inscrite dans la dynamique de la très innovante alliance ARTEM-Nancy*, qui vise à regrouper sur un même campus et à faire travailler en synergie des écoles aussi différentes que l'École des mines, l'ICN (Institut commercial de Nancy, école de management) et l'École nationale supérieure d'art de Nancy.

Dans cette perspective, les organisateurs de MAI 2003 ont surtout voulu explorer des champs transdisciplinaires, où des recherches réellement partagées pourraient fixer de nouveaux défis aux matériaux et aux procédés de mise en œuvre, faire reculer les limites qu'impose la matière à la créativité, associer plus étroitement l'informaticien à la démarche du créateur d'une œuvre et au concepteur de matériaux.
Plus largement, les organisateurs ont souhaité contribuer à développer un esprit de conquête et de compréhension de l'inconnu basé sur une culture plus vaste et plus ouverte de leurs disciplines.

C'est un plaisir de remercier ici tous ceux qui ont contribué au succès de cette manifestation, et en premier lieu, les participants et les conférenciers. Certains d'entre eux avaient fait un long déplacement à cette occasion.
Que soient également remerciés les membres du comité de programme et du comité d'organisation, et tout particulièrement Mesdames Isabelle Le May et Martine Petit-Tailleur, qui se sont beaucoup investies dans la gestion financière et administrative de cet événement.
Notre reconnaissance va aussi aux réalisateurs de l'exposition intitulée " Formes d'origine " initiée par l'École nationale supérieure des beaux-arts en collaboration avec la ville de Nancy. En contrepoint du colloque, cette exposition a permis aux participants de découvrir des œuvres d'artistes contemporains renommés.
L'expression de notre gratitude s'adresse aussi à Madame Blandine Chavanne, directrice du musée des Beaux-Arts de Nancy, qui a généreusement ouvert les portes de son établissement au public de MAI 2003.
Que soient également remerciés les mécènes privés et publics qui ont rendu possible MAI 2003. La liste exhaustive en est donnée ailleurs.
Un dernier remerciement s'adresse enfin aux éditeurs de ce numéro spécial de la revue Alliage : Jean-Marc Lévy-Leblond, qui a également animé une table ronde de synthèse, Jean-François Ramon, qui - missionné par le CNRS - a beaucoup contribué à enrichir le dialogue entre les différentes communautés impliquées dans les débats et Roselyne Chaumont qui a assuré la supervision et la publication du numéro.

Jean-Marie Dubois
Directeur du Laboratoire de science et génie des matériaux métalliques

Jean-Claude Duriez
Directeur de l'École nationale supérieure des mines de Nancy

Joël Hardy
Chargé de mission ARTEM

Marc Thébault
Directeur de l'École nationale supérieure des arts de Nancy

Colloque MAI 2003

Les soutiens financiers

Communauté urbaine du grand Nancy
Conseil général de Meurthe et Moselle
Conseil régional de Lorraine
Institut national polytechnique de Lorraine
Institut national de recherche en informatique et en automatique (Lorraine)
Ministère délégué à la recherche et aux nouvelles technologies
Société Tréfimétaux

Les partenaires

ARTEM-Nancy
CNRS, délégation Nord-Est
École des mines de Nancy
Fondation de l'industrie de l'École des mines de Nancy
Institut de l'information scientifique et technique
Institut national de recherche en informatique et en automatique (Lorraine)
Laboratoire lorrain de recherche en informatique et ses applications
Laboratoire de science et génie des matériaux et de métallurgie
Musée des Beaux-Arts de Nancy
Pôle universitaire européen de Nancy-Metz
Université Henri Poincaré - Nancy 1
Ville de Nancy

Le comité de parrainage :

Blandine Chavanne (Musée des Beaux-Arts, Nancy), Antoine Desjardins (ENSA), Jean-Paul Haton (UHP), Hélène Kirchner (LORIA), Jean-Claude Lehmann (Saint-Gobain), Jean-Marc Lévy-Leblond (Alliage), Thierry Metroz (Renault), Jean-Pierre Mohen (C2RMF), François Mudry (Arcelor), Germain Sanz (Arcelor), Bernard Stiegler (IRCAM), Marc Thebault (ENSA), Jean-Marie Welter (Tréfimétaux).

Le comité de programme :

Marc Aucouturier (Laboratoire des musées de France), Blandine Chavanne (Musée des Beaux-Arts, Nancy), Hervé Combeau (ENSMN), Antoine Desjardins (ENSA), Jean-Marie Dubois (CNRS et ENSMN), Jean-Claude Duriez (directeur de l'ENSMN), Joël Hardy (chargé de mission ARTEM), Hélène Kirchner (LORIA et INRIA Lorraine), Isabelle Le May (ENSMN), Didier Larnac (ENSA), Jean-François Ramon (CNRS), Christine Riquier-Bouclet (Musée d'archéologie des métaux), Martine Tailleur-Petit (CNRS et ENSMN), Marc Thebault (directeur de l'ENSA).

Le comité local d'organisation :

Alain Billard (UHP), Hervé Combeau (ENSMN), Isabelle Le May (ENSMN), Christine Riquier-Bouclet (Musée d'archéologie des métaux), Martine Tailleur-Petit (CNRS et ENSMN), Estelle Marchand (ENSA), Catherine Tromson (CNRS), Jean-François Nominé et Catherine Gunet (INIST-CNRS).

 






 

retour en haut de page